0
Des sacs au design sobre et raffiné pour une maroquinerie française haut de gamme

Savoir-faire

Home / Savoir-faire

Matériaux

pj-materiaux

Les sacs de Paul sont entièrement en cuir.

Il n’y a pas de carton pour renforcer. (Celui-ci se casse et ne supporte pas l’eau.)

Le cuir plébiscité est donc travaillé dans toute son épaisseur. Il est plus dur à travailler, mais cela lui donne une résistance optimale et suffisante.

Si l’extérieur est en cuir de bovin, les cuirs pour doublure sont variés : agneau, chèvre, porcs velours..

 

 

Tannage

pj-enjolivure

 

Les cuirs choisis par Paul sont traités au moyen d’un tannage 100% végétal (fait avec des extraits végétaux). La technique est plus longue que le tannage minéral. En revanche, vous avez ainsi la garantie d’une matière très saine, moins allergénique que peut l’être un produit après tannage au chrome.

Le rendu donne également une plus grande profondeur de la matière, qui capture la lumière et lui apporte plus de nuances.

 

 

Découpe

pj-enjolivure

 

La peau est soigneusement examinée, afin de déterminer les emplacements les plus parfaits, exempts de défauts. Equipé de ses gabarits, emporte-pièces, armé de ses couteaux à pied, à parer et autres outils spécifiques ; Paul fait ses découpes avec la plus grande minutie, entièrement à la main.

 

 

Astiquage

pj-enjolivure

 

Les tranches brutes des pièces de cuir sont teintées à chaud puis cirées, afin de les rendre imperméables.

L’aspect soigné des bords du sac n’en est que plus esthétique.

 

 

Couture

pj-couture

 

Pour permettre le passage de l’aiguillée de fil, le cuir est perforé au moyen d’une alène. C'est l'étape du griffage.

Paul fait ses assemblages avec du fil de lin enduit. Celui-ci est ciré à la cire d’abeille. Elle bloque le cuir, et donne une grande résistance à la couture sans abîmer ce dernier.

Contrairement, le fil synthétique est plus élastique et peut avec le temps endommager le cuir.

 

 

Montage

pj-enjolivure

 

Toutes les coutures sont réalisées à la main.

Une belle régularité des points demande la plus grande rigueur dans l’opération. Le résultat obtenu donne le cachet unique traditionnel du produit (visiblement différent d’un piquage à la machine). Seront aussi ainsi garanties sa solidité et sa durabilité.

Fort de ses acquis, Paul privilégie la « couture d’angle ». Il s’agit d’une technique ancienne, écartée des grandes maisons car trop longue au processus de fabrication.

Elle donne cependant une rigidité au produit extrêmement satisfaisante.

 

 

Enjolivure

pj-enjolivure

 

Comme en joaillerie, on parle de « bijouterie » concernant la parure des articles de maroquinerie.

La bouclerie a bien une importance à titres fonctionnel et ornemental. C’est la juste finition du produit. Les boucles choisies sont en inox, laiton et laiton chromé. Elles proviennent d’Italie, de France (dont certaines d’une ancienne maison parisienne : la maison Poursin)